Infos (Anti)Atomiques

voie sans issue-copie-1

 

L'ANDRA, le labo et le projet CIGEO

 

L'ANDRA, c'est l'Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs, organisme public financé par les pollueurs EDF, AREVA, CEA, etc... et l'état.

 

Depuis des décennies, l'industrie nucléaire ne sait que faire de ses déchets. Ils en ont mis en mer, à droite, à gauche... Un peu le bazar.  Alors l'ANDRA a trouvé que ce serait mieux de faire un gros trou, de tout mettre dedans et de refermer (technique du chat...).

La loi de 1991 dite "Loi Bataille" sur la gestion des déchets nucléaires imposait à l'andra de construire DES laboratoires de recherches souterrains dans plusieurs types de sous-sols : l'argile et le granite.

 

C'est pas le tout de vouloir, il faut aussi être accepté ! En effet plusieurs municipalités, alléchées par les valises de billets, s'étaient portées candidates pour recevoir un des laboratoires. C'était sans compter sur la résistance farouche des populations, soucieuses de leurs santé et de leur environnement, qui ont fait plier leurs élus et l'ANDRA. Exit la mission granite ! Pour la mission argile, c'est pareil...

 

...Ou presque. A Bure, 6 hab/km², village perdu au fond de la Meuse aux confins de la Haute-Marne et des Vosges, la résistance est moindre. Même si tout le monde est dans la rue, ça ne fait pas des dizaines de milliers de personnes. Alors l'industrie nucléaire s'est engoufrée dans la brêche et a construit là son fameux laboratoire. Il demeure l'unique labo, et ce en parfaite violation de la loi...  Donc comment rester dans la légalité ? Changer la loi ! Facile, non?


A l'époque, il était bien clair que ce n'était pas un site d'enfouissement, mais d'études, qu'accepter le labo, ce n'était pas accepter le site de stockage et ses déchets.

 

Des études qui vont toutes dans le même sens : l'argile de Bure, c'est le plus fort du monde ! Y'a rien qui traverse, y'a rien qui bouge... Parfait !


Malheureusement, ce n'est pas l'avis de tout le monde. Des géologues comme André Mourot (+) ou Paul Huvelin qui travaillaient dans la région avant l'implantation du labo contestent les cartes géologiques présentées par l'ANDRA (disparition de failles), des physiciens nucléaires renommés comme Monique Sené contestent l'idée même de l'enfouissement, constatant que l'état des techniques actuelles ne permettent en aucun cas un stockage sûr et que ce procédé, irréversible, fermerait la porte aux avancées scientifiques du futur.


D'autre part, l'ANDRA refuse d'accepter l'existence d'un potentiel géothermique dans la région de Bure, pourtant bien réel. L'ANDRA a foré jusqu'à 1500 mètres : l'eau était bien chaude mais trop salée. Les géologues demandent a aller voir plus bas : Refus.

Quand on fouille les textes de loi sur les déchets (lois de 1991 et de 2006), on apprend que le site de stockage ne pourra pas se trouver à proximité d'une zone à potentiel géothermique, pour ne pas compromettre cette ressource qui sera bientôt essentielle dans un monde à sec de pétrole.

 

Malgré tout ça, l'ANDRA a présenté officiellement cette année le projet CIGEO, joli acronyme pour : grosse décharge nucléaire. Le calendrier est posé : même si l'autorisation de construction ne sera pas donnée avant 2015, la machine est en route.

Au menu, 3 installations nucléaires de base :

  • le site de stockage souterrain : 78000 m3 de déchets nucleaires MA et HA-VL
  • Un site de stockage "tampon" et une usine de conditionnement EN SURFACE
  • un puit de ventilation relié directement au site de stockage souterrain

 

A la question "Est ce que ces 3 installations rejetteront de la radioactivité dans l'environnement ?" posée lors de la présentation du projet CIGEO au CLIS de Bure le 5/07/2011 , Mr Thibaud Labalette, directeur du projet, répondra : "Evidemment".

 

Les travaux ne commenceront pas avant 2017, l'arrivée des déchets n'est pas prévue avant 2025 !

 

Il est encore temps d'enrayer la machine ! 


 

 

Pour des informations complètes sur le sujet , consultez les liens suivants :

 

BURE STOP : Site des collectifs locaux( Cedra (52) et Bure Stop 55)

la Q.V Ville sur Terre,

InfoNucléaire

Site des élus opposés à l'enfouissement : Eodra

 

 

 

  images


Stop Nucléaire !